La thérapie pour adultes HQI

Le terme de HQI désigne les personnes à Haut Quotient Intellectuel. On parle aussi de Haut Potentiel Intellectuel (HPI), zèbres, mais le terme le plus utilisé pour désigner ces personnes est le terme de surdoué.

Qu’est ce qu’un surdoué ou Haut Potentiel Intellectuel (HPI)?

Une personne HPI est un personne dont les capacités intellectuelles dépassent la norme établie.

Cette caractéristique n’apparaît pas à l’âge adulte et les enfants précoces ne perdent pas leur potentiel en grandissant. Les surdoués ont une manière de penser différente et il en sera ainsi toute leur vie.

Le seul moyen de poser avec certitude un « diagnostic » est de passer un bilan psychométrique chez un psychologue spécialisé. Ce bilan se compose obligatoirement d’un bilan psychologique ainsi que d’une batterie de tests qui permettront au professionnel de définir où se situe le patient parmi les classes suivantes :

  • Supérieur à 130 (2,2% de la population) : intelligence supérieure ou très supérieure, sujet surdoué
  • Comprise entre 120 et 130 (6,7% de la population) : intelligence supérieure
  • Comprise entre 110 et 120 (16,1% de la population) : intelligence moyenne forte
  • Comprise entre 90 et 110 (50% de la population) : intelligence normale. C’est dans cette classe que se situe la majorité de la population, la note de 100 étant considérée comme le quotient moyen
  • Comprise entre 80 et 90 (16,1% de la population) : intelligence moyenne faible
  • Comprise entre 70 et 80 (6,7% de la population) intelligence limitée
  • Inférieure à 70 (2,2% de la population) : intelligence très faible

Il existe des surdoués dans toutes les catégories de la population, toutes les zones géographiques, tous les âges, toutes les strates sociales.

Mais comment reconnaître une personne surdouée ou à Haut Potentiel Intellectuel (HPI)?

Une personne HPI est avant tout une personne qui raisonne différemment,  qui se sent différente sans savoir exactement pourquoi et qui est perçue par son entourage comme trop sensible.

Quand une personne située dans la classe de la norme aura une pensée linéaire, c’est à dire un enchaînement logique d’idées, la personne surdouée raisonne en arborescence. C’est à dire qu’une idée déclenche un réseau d’idées qui s’activent en même temps et lui permettent d’arriver plus facilement et plus efficacement à la réponse.

Sur le plan cognitif, on note :

  • une très bonne capacité à raisonner,
  • une attirance pour les problèmes complexes,
  • une curiosité intellectuelle,
  • une soif d’apprendre,
  • une attirance pour la lecture,
  • un langage élaboré et d’une grande richesse lexicale,
  • une très bonne mémoire,
  • une capacité à activer plusieurs canaux de pensée et à travailler sur plusieurs problématiques différentes même si elles ne touchent pas les mêmes domaines,
  • une capacité à lier, à connecter entre eux des concepts qui a priori ne semblent pas avoir de rapport.

De ce fait, la personne HQI aura tendance à produire des idées originales, inattendues.

Cela est positif, puisque c’est le moteur du changement. Cependant, cela peut poser problème, notamment à l’enfant lors de sa scolarité, mais également à l’adulte en entreprise puisque cela peut amener le groupe à revoir ses habitudes et donc engendrer de la résistance, de l’hostilité et du rejet.

L’hypersensibilité est également une composante importante de sa personnalité.

Cela se traduit par :

  • Une grande empathie puisqu’elle perçoit facilement les sentiments d’autrui, les changements d’atmosphère…,
  • des sentiments passionnés, exaltés,
  • une grande ouverture d’esprit,
  • un grand sens de l’humour (souvent incompris),
  • une capacité à s’émerveiller de tout

On retrouve également :

  • des difficultés à tolérer l’autorité si elle n’est pas jugée légitime,
  • un sentiment de décalage, de différence,
  • une propension au non-conformisme,
  • un sentiment de solitude,
  • un important perfectionnisme, les surdoués placent la barre très haut pour eux et les autres,
  • une certaine indifférence aux récompenses décernées par la société,
  • une constante recherche quant au sens de la vie,
  • un intérêt pour toutes les questions mystiques,
  • le goût des défis,
  • de fortes convictions morales,
  • un grand sens de la justice,
  • une grande capacité de travail sur les sujets qui les intéressent

On imagine souvent que les personnes HPI connaissent tout, savent tout, ont une énorme culture, ont effectué une brillante carrière professionnelle, sont admirés donc entourés d’amis, qu’ils ont confiance en eux puisqu’ils réussissent tout, qu’ils sont toujours motivés, actifs. Or, ce n’est pas le cas, bien au contraire.

En effet, leur sentiment de décalage, leur manière de pensée différente et leur hypersensibilité peuvent provoquer l’agacement de ceux qui n’arrivent pas à comprendre leur mode de fonctionnement.

De plus, si toutes ces caractéristiques peuvent se retrouver chez un grand nombre de personnes, la personne surdouée est souvent considérée comme « trop ». Trop sensible, trop émotive, trop hors-norme, trop bizarre… D’où ce se sentiment de décalage, d’incompréhension qui peut être source de souffrance, parfois de colère.

La personne HPI sent son décalage et parfois essaie désespérément de se conformer afin de s’intégrer. Cela peut l’amener à construire très tôt une personnalité en faux-self, c’est-à-dire un « masque » afin de correspondre aux attentes de son entourage. Ainsi, elle a souvent du mal à savoir qui elle est vraiment.

La question de son identité lui pose souvent problème. Ainsi, la recette du bonheur réside dans la reconnaissance et l’acceptation de sa différence. La personne surdouée doit apprendre comment elle fonctionne et pourquoi elle fonctionne ainsi.

Alors, une fois sa différence acceptée, il lui sera plus facile de comprendre qui elle est et de l’accepter.

L’abandon de sa fausse identité sera un premier soulagement. Elle pourra se redéfinir et trouver une voie plus épanouissante, SA voie.

Cela passe parfois par des échecs mais aboutit toujours à un sentiment de liberté et de possibilités. Il est important de comprendre également que le chemin vers la sérénité ne peut être tracé par un autre.

Il résulte d’une recherche personnelle et ne peut être que propre à soi, foncièrement individuel. C’est sur ce chemin que je me propose de vous accompagner.

La thérapie pour adultes HQI